Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 22:02

Vous trouverez ci dessous un résumé d'un livre sur le moyen Orient qui me semble utile en ces jours pour comprendre un peu mieux la situation.

J'ai essayé d’être fidèle aux auteurs de ces interventions toutefois je ne peux que vous recommander de lire ce livre édité par l'AED suite à son colloque de décembre 2014 pour retrouver l'exactitude des propos.

VERS UN NOUVEAU MOYEN ORIENT : La fin des chrétiens ?

INTERVENTION 1 : De Sykes-Picot aux Révolutions arabes

Frédéric PICHON

Docteur en Histoire contemporaine et diplômé d'arabe.

Professeur universitaire de Géopolitique

Auteur de « Syrie, pourquoi l'Occident s'est trompé » 2014.

Rappel des faits historiques :

Le Califat est aboli en 1924 alors qu'il maintenait une certaine forme d'unité et de stabilité et ceci au profit des Anglais et des Français qui étendent leur mainmise sur la région au détriment des Arabes.

En 1911, la Royal Navy décide de convertir tous ses navires du charbon au moteur à explosion et aura donc besoin de pétrole. Pour cela, en 1915, Mac -Mahon va faire un marché avec les arabes de l'empire Ottoman : si ceux ci se révoltent contre le sultan alors ils auront un État arabe indépendant dans le Golfe.

Mais en réalité les Français et les Britanniques signent en secret un accord en 1916 (Picot-Sykes) pour ne donner que la péninsule arabique et ils gardent sous leur coupe le Liban, la Syrie,et la Jordanie. (La Palestine doit devenir zone internationale. )

En 1917, cet accord est dénoncé par les anglais et rendu public, les arabes se rendent compte qu'ils ont été « roulés » et encore aujourd'hui ils craignent la théorie du « complot »

Ceci marque la fin du rêve d'un grand état arabe.

Le 2 Nov 1917, Lord Balfour annonce à Lord Rotschild que la Reine d'Angleterre envisage l'installation d'un foyer national juif sur la terre de Palestine.

1916 – 1918 : les anglais + français + arabes lancent une révolution contre l'Empire Ottoman.

1924 : Ataturk abolit l'Empire Ottoman + le Califat et crée la république de Turquie.

1932: création de l’État d'Arabie Saoudite

Les français et les anglais se partagent les zones sous prétexte que ces populations ne sont pas capables d’être indépendantes. Les britanniques placent Fayçal à la tête de l'Irak.

Les français enlèvent aux Syriens le Liban que ces derniers considèrent encore aujourd'hui comme leur « Alsace-Lorraine »

En 1945, les américains envoient leur géologues à la recherche de pétrole dans la région et découvrent de grands gisements en Arabie Saoudite. Ils convoquent Ibn Séoud et signent un pacte qui engage l'Arabie à vendre son pétrole exclusivement aux américains contre leur protection militaire pendant 60 ans.

En 2005, ce pacte a été renouvelé par le roi d'Arabie Saoudite et par Georges Bush junior et ce pacte est valable jusqu'en 2065.

Le Nationalisme arabe :

Avec le soutien de Paris aux intellectuels arabes, ceux ci développent le concept d'un grand État Arabe fondé sur la langue et non plus sur le sang.

Il y a derrière cela la volonté de revanche contre les Turcs dominants.

L'idée c'est de réunir Syrie, Liban,Jordanie,Irak,Palestine,Yémen,Soudan,Tunisie, Égypte, Arabie Saoudite et Mauritanie en un seul état. Il y aura de nombreuses tentatives et quelques courtes alliances mais sans succès : Le Parti Bass puis Ligue Arabe en 1933 puis RAU en 1958.

Kadhafi tente en 1970 de relancer le processus panarabe mais n'y parvient pas aussi il préfère se tourner vers l'Afrique et créer le panafricanisme.

Dans ces années, on considère que c'est l'Islam qui est la cause du retard de ces nations, pour cela la Tunisie et l'Iran copient l'occident et instaurent des Laïcités autoritaires en lieu et place de monarchies islamistes. En 1936, le port du voile est absolument interdit en Iran.

Mais tous ces régimes communo-socialistes sont peu performants d'un point de vue économique et engendre une opposition islamistes dans les années 1970.

Succès de l'Islamisme :

L'Islam rejette le principe de supériorité de la Loi de l’État sur la religion (Umma), c'est incompatible.

La logique de l'Islam est binaire : ami-ennemi. Monde de l'Islam et Monde de la Guerre donc ces nations copiées de l'occident sont à rejeter.

L'Arabie Saoudite et le Koweit sont les premiers à répandre l'islamisme dans les territoires voisins mais les américains ont tellement besoin de leur pétrole qu'ils ferment les yeux.

Les états socialistes jettent l'éponge et passent à l'économie libérale et arrêtent de financer les services publics. Les frères musulmans par exemple prennent le relais de l'état et deviennent les amis des populations. En Égypte, ils gèrent 23 hôpitaux qui soignent 2 millions de personnes dans d'excellentes conditions, ils distribuent la soupe populaire et dépannent avec les produits de première nécessité et proposent un vaste réseau d'écoles islamiques.

Les printemps arabes sont nés de la démission des états depuis les années 70-80, il a fallut une simple étincelle pour qu'ils explosent.

INTERVENTION 2 : Des printemps arabes aux hivers islamistes

Antoine SFEIR

Journaliste Franco-Libanais

Directeur des Cahiers de l'Orient

Président du CERPO et de ILERI . Enseignant au Celsa

Auteur de « L'Islam contre l'Islam, l'interminable guerre des sunnites des chiites » 2013

Le printemps arabe est né en Tunisie par les frères musulmans puis en Égypte par les réseaux sociaux. L'Arabie Saoudite suite cela de près car elle était le « Vatican » de l'Islam mais l’Égypte et la Turquie veulent lui ravir cette domination de la région.

La Turquie montre son vrai visage de république islamiste.

Sarkozy qui est un président excessivement réactif et qui souhaite marquer l'Histoire de son empreinte décide de bombarder la Libye alors que Kadhafi était reçu à Paris en 2007. La même chose pour la Syrie. Mais voilà, l'Arabie Saoudite est notre amie depuis 1957 et ils sont les plus fondamentalistes des musulmans, nous sommes donc en pleine contradiction.

De l'autre coté l'Iran devient le « Vatican » des chiites. L'image qu'on nous présente de l'Iran est fausse. Les femmes conduisent des entreprises, des administrations publiques. La parole est libre : il y a 325 revues de réflexion, revues culturelles, revues géopolitique..

Différence Sunnite – Chiite :

  • Le sunnite considère qu'il est l'aboutissement du monothéisme et donc il faut tuer tout ce qui n'est pas sunnite.

  • Le chiite attend le Messie.

  • Le sunnite considère depuis le 11eme siècle qu'on ne peut plus interpréter le Coran.

  • Pour le chiite c'est le contraire.

La zone chiite :

Les chiites ne représentent que 10% des musulmans. Ce sont les américains qui donnent de l'oxygène à l'Iran en faisant sauter le verrou irakien en 2003 car si le pouvoir irakien était sunnite, 60% des irakiens sont des chiites. Il y a donc un nouveau lien entre Téhéran-Bagdad-Damas et le Hezbollah.

De nos jours c'est Poutine qui soutient la Syrie (pour motifs économiques) et devient le défenseur des chrétiens d'Orient alors que c'était le rôle de la France depuis François 1er jusqu'à ce qu'elle capitule ces dernières années.

La France qui est méditerranéenne aurait pu être un magnifique facilitateur d'une union avec l'Algérie, le Maroc, l’Égypte, le Soudan, la Syrie, le Liban … mais l'union pour la méditerranée UPM est mort née car on n'écoute plus ces peuples, on leur sert une mixture immangeable concoctée par des bureaucrates.

« On a oublié que , en tant que Méditerranéens, on est porteur d'un immense héritage universel. Et que le concept lui même est grec, que le droit est romain, que la munificence a été byzantine, que la puissance a été ottomane, que l'harmonie a été italienne. On a oublié que la rébellion a été catalane, que la liberté a été française et que l'éternité a été, est et restera bien entendu, égyptienne. »

INTERVENTION 3 : Impact des nouvelles ressources énergétiques

Nicolas FONDRAZ

Directeur adjoint de la Cie TOTAL

Le moyen orient possède 70% des réserves de pétrole et 40% du gaz mondial.

La production du moyen orient est de 30% des barils mondiaux.

L'exploitation des gaz de schiste aux USA est une révolution dans le paysage car cela représente la production de l'Iran+la Libye ensemble.

INTERVENTION 4 : La politique arabe de la France

Didier DESTREMAU

Diplomate et ambassadeur

Contrairement aux apparences, il existe une politique arabe de la France même si c'est la marée basse ! Un jour la France redeviendra un acteur de la politique arabe.

Notre histoire avec le monde arable est longue et riche : Charlemagne, Godefroy de Bouillon, Jacques Coeur, François 1er, L'Ordre de Malte, Bonaparte, Guerre de Crimée, le canal de Suez, le Maroc, l'Algérie française, l'anti-américanisme de De Gaulle, la guerre du Liban, le soutien à Saddam Hussein contre la guerre en Irak...

La situation actuelle :

La France a besoin de pétrole et ne peut se fâcher trop fort avec ses fournisseurs.

La France a besoin de clients pour ses produits et les pays arabes ont de l'argent.

Les pays arabes investissent en France comme le Qatar même si parfois cela est contesté.

La France continue de représenter le pays de la liberté , des droits de l'homme, de la culture, du Louvre, de la francophonie, des lycées français à l'étranger, des Églises, des ONG …

Nos erreurs diplomatiques :

Notre tiédeur dans le conflit israélo-palestinien

Les suites de notre intervention militaire en Libye

Notre abandon du Liban

Notre rejet du gouvernement Syrien

Notre vision erronée de l’Égypte

Nos relations culpabilisées avec l'Algérie et le Maroc

Notre rejet de l'Iran

Notre relation avec la Turquie

Notre incapacité à entraîner l'Europe avec nous (guerre d'Irak par exemple)

L'échec de l'UPM

INTERVENTION 5 : La montée Jihadiste

Père Samir Khalil SAMIR

Prêtre jésuite égyptien, islamologue, orientaliste et théologien catholique.

Fondateur du CEDRAC de Beyrouth

Auteur de 60 livres et 1500 articles sur l'Orient

Jihadiste :

Le Jihadiste est l'homme de la guerre.

Attention, certains musulmans disent que le mot jihad signifie « effort » et non pas « guerre », c'est vrai étymologiquement mais ce n'est pas ce que le Prophète demande aux fidèles, il s'agit vraiment de la « guerre sainte » . Méfions nous des traductions volontairement « douces » .

Wahhabites :

C'est une lecture littérale du Coran. C'est le fondement de la société d'Arabie Saoudite.

Tous les aspects de la vie sont religieux et suivent le règlement. C'est une forme beaucoup plus proche de l'ancien testament que du nouveau testament même s'il est arrivé après le christianisme.

Ils luttent contre les soufis (mystiques musulmans)

Ils n'acceptent aucune autre école islamique.

Ils appliquent la Charia :

  • blasphème , homosexualité, trahison, meurtre = mort

  • Adultère femme mariée = lapidation

  • Vol = amputation main

  • Vol bande organisée = amputation des mains et des pieds.

En 2014, 87 condamnés à mort en Arabie Saoudite.

C'est le seul pays au monde qui n'a pas de constitution puisque le Coran est leur constitution.

L' État Islamique actuel applique la même loi (la mort peut être faite par crucifixion).

Versets du Coran :

Les versets 2/223-2/228-2/282-3/14-4/11-4/15-4/25-4/34-64/14 décrivent les rapports entre hommes et femmes. Les femmes comptent pour la moitié d'un homme en témoignage et en héritage. L'homme est le maître de la femme et il peut battre sa femme si elle ne lui obéit pas. Il peut disposer du corps de sa femme à sa guise.

Les femmes ont très peu de droits dans ces pays. Elle n'ont pas le droit de conduire pour leur empêcher de devenir indépendantes. Elles sont toujours considérées comme des mineures. Une femme peut passer sous l'autorité de son fils par exemple. Jamais un homme et une femme ne doivent se trouver l'un à coté de l'autre. Une femme a pris un taxi avec un homme d'un certain age mais qui n'était pas son parent, elle a été condamnée à 60 coups de fouet.

Il y a 30 ans, l'Indonésie était le pays musulman le plus tolérant et le plus humaniste du monde. Sous influence des imams saoudiens, il devient le pays le plus extrémiste.

L'Arabie construit des mosquées partout dans le monde et les imams sont formés et payés par elle.

Frères musulmans :

Tout est parti du constat que l’Égypte était devenue très occidentale dans son comportement et n'était plus du tout proche de l'islam originel. Les femmes n'étaient pas voilées, Opéra du Caire, Université du Caire, hôpitaux, théâtres …

Constitution de l’Égypte de 1923 : art 3 : « Les Égyptiens sont égaux devant la loi sans aucune distinction de race, de langue ou de religion. » Pour les questions de mariage et héritage, chaque communauté religieuse suit son propre système.

Nasser tend la main aux musulmans mais il comprend que leurs revendications sont incompatibles avec l’Égypte moderne et ils seront exclus du pouvoir alors qu'ils sont très aimés du peuple car proches d'eux par toutes leurs actions sociales.

Les frères musulmans ne sont pas djihadistes dans leur essence mais ils se laissent influencer.

Salafistes :

C'est l'imitation la plus proche possible du mode de vie du Prophète. On a une barbe hirsute, on mange par terre.. on fait tout pour se rapprocher du mode de vie du 7eme siècle.

Le retour aux origines :

Tous ces groupes veulent revenir aux origines car à l'époque ils étaient forts. Leur territoire était immense ils sont parvenus jusqu'à Poitiers et restèrent des centaines d'années dans le sud de l'Espagne.

Conclusion : il faut appliquer la charia le plus radicalement possible pour être plus forts que les chrétiens.

L'age de la décadence :

Depuis le 14eme siècle à maintenant, le monde musulman n'a apporté aucun progrès à la civilisation, ils sont devenus les derniers des derniers.

Les Juifs qui sont 15 millions on remporté des dizaines de prix Nobel et les musulmans qui sont 1,5 milliard quasiment aucun. Alors que la civilisation arabo-musulmane fut florissante au moyen-age.

La civilisation occidentale actuelle est perçue comme un monde moderne mais athée et immorale.

Les films colportent une image très dégradée de la morale qui renforce la justification d'appliquer la Charia pour éviter de telles dérives.

La situation politique :

Il n'y a pas de démocratie dans le monde musulman mais plutôt des dictatures. Les groupes islamiques luttent contre cela et ils reçoivent une approbation de la population (printemps arabes) . Mais les islamistes ne cherchent pas le bien commun du pays mais l'application de la charia et donc après un an, 30 millions d’Égyptiens sont venus rejeter le Frères musulmans qu'ils avaient portés au pouvoir par les urnes.

Quel avenir ?

La force militaire n'est pas la solution. Il faut combattre une idéologie par une une conception de la vie et non par la violence.

Il faut donc absolument repenser l'islam à commencer par la lecture du Coran.

La Bible fut soumise à relecture et on ne la lit pas de façon littérale. Mais c'est difficile car il est interdit de remettre en question le texte et les lois coraniques comme le fait de couper la main du voleur.

Beaucoup d'intellectuels appellent à repenser l'islam de toute urgence pour stopper cette escalade de la violence et de l'autodestruction.

Les arabes chrétiens peuvent aider les musulmans car nous avons mis des siècles à relire la Bible à la lumière des sciences et réconcilier la science et la Foi.

Le problème c'est que ces peuples sont analphabètes (40% en Égypte) et l'enseignement ne consiste pas à réfléchir mais à mémoriser.

Conclusion :

Sans les chrétiens au moyen orient, ces pays couleraient encore plus bas, donc nous devons rester pour les aider.

Nous devons aider les musulmans à réfléchir par eux mêmes grâce à nos écoles.

Notre rôle est de christianiser l'islam qui est une religion un peu primitive. Leur faire comprendre que le pardon est un pas en avant par rapport à la loi du talion.

Ici en France nous avons une chance formidable car il y a 6 millions de musulmans sur place à qui nous pouvons faire découvrir que Dieu est amour. Le malheur, c'est que trop souvent il ne trouvent plus beaucoup de chrétiens auprès de la « Fille aînée de l’Église » !

I

INTERVENTION 6 : Chrétiens d'Irak : ce n'est pas la fin !

Joseph ALICHORAN

Assyro-Chaldéen né à Dohok, chercheur en Histoire, journaliste et enseignant.

Les chrétiens sont là depuis des siècles sur cette terre, on les appelle les Assyro-Chaldéo-Syriaques.

Ils remontent au temps des 10 tribus d’Israël et sont un mélange d'Assyriens, Babyloniens, Araméens, Arabes et Juifs. Ils sont chrétiens depuis le 1er siècle. Ils appartiennent soit à l’Église d'Orient (Chaldéenne pour les cathos et Assyrienne pour les autres) soit à l’Église Syriaque d'Antioche (Syrienne pour les cathos et Syriaque pour les autres)

Ils ont failli être exterminés plusieurs fois depuis le 4eme siècle mais ils sont toujours là !

Un peu d'histoire :

En 1915, notre peuple a subit le plus grand génocide (en %) qui fit disparaître les chrétiens de la Turquie et les envoya en Exil dans les pays voisins. Ils ne reviendront jamais et la Turquie orientale est désormais un cimetière de chrétien.

Le vendredi 11 aout 1933, 3000 chrétiens sont tués et la communauté se demande si elle pourra rester en Irak. (Les juifs en 1950 devront partir vers Israël).

La guerre civile avec les Kurdes oblige les chrétiens à quitter leurs villages pour se regrouper à Mossoul et Bagdad, leurs villages sont systématiquement pillés et détruits et leurs terres spoliées.

Puis les jeunes chrétiens font des études et s'assimilent de leur mieux dans ces grandes villes , ils participent à l'essor de l'Irak. Les liturgies se font le plus souvent en langue arabe. Ils se sentent parfaitement irakiens au point que 10 000 chrétiens mourront au combat contre l'Iran pour défendre leur pays.

Sous la dictature de Saddam Hussein, les chrétiens et les yézédis vivaient en totale sécurité à condition de ne pas se mêler de politique.

Suite à l'embargo de l'ONU entre 1990 et 2003 , 560 000 enfants sont morts mais cela est passé sous silence par les médias.

Certains cherchaient à passer en Grèce mais les passeurs les faisait sombrer en mère d'Egée après les avoir dépouillés.

Pendant les 2 guerres du Golfe (1991-2003) , les musulmans accusaient les chrétiens d’être les complices des américains mais le régime de Saddam Hussein les protégea toujours.

Dès la chute du dictateur, les chrétiens sont pris pour cible.

Les irakiens qui avaient applaudi à la chute du régime s'en mordent les doigts et regrettent les 35 années de paix du parti Baathiste.

Pendant la gestion américaine, l'Irak entre dans une guerre civile terrible entre chiites et sunnites dont les chrétiens subissent les effets collatéraux.

2008, Mgr Paul Fardj Rahho a été enlevé, tué et jeté dans une décharge.

2010 : Attentat dans la cathédrale de Bagdad, 46 morts.

L'Etat Islamique EI ou Daech

En Août 2014, 120 000 chrétiens ont été chassés par Daech de Moussol, c'est une purification ethnique et il faut reconnaître que les médias en ont fait mention. Mgr Sako considère que la fuite des 120 000 chrétiens en 2014 est une bénédiction de Dieu car ils n'ont pas été tués ! Ils ont eu plus de chance que les Yézidis dont les femmes ont été enlevées, violées et vendues sur les marchés pour 40 à 100 dollars.

Ces transferts de population s'éternisent et ces chrétiens se sentent abandonnés des puissances internationales depuis des mois.

Attention, les réseaux sociaux ont déformés les faits, nous voulons les retranscrire comme ils sont réellement. Les crucifixions, décapitations et autres massacres abominables ont eu lieu en Syrie et non pas en Irak. A la date de juillet 2014, aucun chrétien n'a été tué par l'EI . Les chrétiens ont été chassés mais pas tués. Il faut rendre hommage à l'AED (aide Eglisse en détresse) qui aide à reloger et à scolariser les enfants en pays Kurdistan ou ils ont trouvé refuge.

Sur le plan militaire, le bon sens nous dit que les forces alliées ne prennent pas les moyens pour combattre l'EI, mais le veulent-ils vraiment ?

Conclusion :

Nous sommes convaincus qu'il restera des chrétiens en Irak car cela fait 2000 ans qu'il traversent les guerres et les massacres même si le moral est au plus bas et la lassitude visible sur les visages.

Depuis notre confort occidental, loin des conflits, c'est facile de dire que l'exil est un aveu de faiblesse. Nous soutenons nos évêques sur place et nous espérons un retour du dialogue et du vivre-ensemble sur nos terres.

Pendant ce temps, la diaspora essaie de s'intégrer mais ne voudrait pas perdre toute sa culture et son âme, eux les dépositaires de l'araméen.

Le destin s'acharne t-il contre ce peuple martyr et oublié ?

INTERVENTION 7 : Entre extermination et émigration , que choisir ?

Fr Rami SIMUN

Pretre Dominicain irakien de Bagdad, enseignant de philosophie et théologie à l'université de Bagdad.

Les réactions internationales :

Suite aux premières exactions de l'EI, la France, les ONG humanitaires et certains gouvernements européens ont réagi rapidement pour marquer leur désapprobation des violences faites contre les chrétiens. Il est très dommage que sur les 57 pays à dominante musulmane, aucun ne se soit manifesté pour dénoncer la montée de cette violence. Les musulmans modérés ont perdu une belle occasion de témoigner.

Rappels historiques :

En Juin 2014, prise de Mousssol. 300 000 personnes ont fui devant Daech. Certains ne savant pas ou aller sont revenus sur place. La Charia a été instaurée, les femmes sont voilées. Les chrétiens n'ont pas le droit de travailler , ni recevoir salaire, ni aide alimentaire et doivent payer l’impôt islamique et tous leurs biens sont confisqués. 600 familles sont contraintes de quitter la ville et au poste de contrôle elles doivent laisser leurs valises, leur papiers, les médicaments, le lait maternel et même leur bouteille d'eau !

En Août l'EI élargit son champ d'action et pillent les villages ou sont réfugiés les chrétiens. Pourquoi les kurdes (Peshmergas) ne les ont pas protégés ?

Des hommes sont tués et certaines femmes chrétiennes sont emmenées et vendues.

En décembre 2014, les chrétiens sont entassés dans le Kurdistan sous des tentes de fortune, malades, abandonnés, accablés. Que faire ?

On voit bien que les forces internationales ne font rien pour libérer la plaine de Ninive, donc l'espoir de pouvoir rentrer un jour chez eux s'amenuise de jour en jour.

Les forces internationales

Le gouvernement de Bagdad n'a pas un discours clair.

L'ONU n'a pas la véritable intention de créer une zone de protection réelle.

Les ecclésiastiques et les politiques chrétiens les incitent à rester envers et contre tout et ne pas émigrer vers l'Occident mais ce discours est décalé par rapport à la réalité de désolation : . Et rester ou ? Qui va les protéger demain ?

Souvent ces donneurs de leçon ont la double nationalité, un pied en Europe, une partie de leur famille à l'abri.

Parfois on se demande si ce ne sont pas les pierres, les monastères et les archives qui comptent plus que les hommes.

Finalement la diaspora a apporté un réel soutient à ceux qui sont restés.

Si l'on veut inciter les chrétiens à rester en Irak, il faut leur garantir un minimum de sécurité pour eux et leurs enfants. D'autant que la plaine de Ninive est convoitée par les Kurdes mais les sunnites ne veulent guère leur faire ce cadeau et le gouvernement de Bagdad est réticent à donner de l'autonomie à cette région.

Alors n'assénons pas à ces opprimés des volées de reproches moralisants comme s'ils risquaient de livrer leur propre patrie !

INTERVENTION 8 : Regard médiatique sur les chrétiens d'Orient.

Christian CHESNOT

Journaliste , spécialiste du moyen orient.

Ancien otage en Irak en 2004.

Auteur de « Les chemins de Damas « 2014

Je travaille à France Inter depuis 25 ans et depuis 10 ans en France.

De nos jours nous sommes bien mieux informés que par le passé, même si nous avons entendu parlé de la guerre au Liban ou en Égypte (sans rien y comprendre).

Le problème c'est que nous occidentaux nous ne comprenons pas cette région. Nous ne savons pas la distinction entre les minorités, les chiites, sunnites, takforistes...

Par exemple, avant les printemps arabes, les chrétiens étaient en sécurité avec Saddam Hussein, Hosni Moubarak, Afez El Assad et Bachar et pouvaient librement pratiquer leur culte.

Nous en France nous sommes obnubilés par la République laïque démocratique et le passage par les urnes et on a reproché aux chrétiens de soutenir Bachar El-Assad. Or, au moyen orient, c'est plus compliqué car c'est multiple.

Par exemple, en Irak, les sunnites étaient au pouvoir sous Saddam mais lorsque les urnes ont donné le pouvoir à la majorité chiite, ceux ci se sont vengés contre les sunnites mais ils étaient démocratiquement élus donc on ne pouvait rien dire. Les occidentaux ont été pris à leur propre piège.

La Syrie c'est le même problème et c'est pourquoi les chrétiens soutiennent Bachar car ils ont en mémoire l'histoire Irakienne. Au moyen orient il n'est pas possible d'avoir au pouvoir un parti majoritaire et le respect des minorités.

Le Liban est une expérience intéressante mais il y a toujours pas de président chrétien.

Nous journalistes , nous essayons de bien faire notre travail mais nous alimentons la confusion malgré notre souhait de bien faire car dans nos dépêches nous assimilons les chrétiens à des causes humanitaires alors qu'il s'agit d'un problème de civilisation. Nous avons assimilé les chrétiens aux occidentaux et aux croisés alors qu'ils sont autochtones.

Action politique :

Alain Juppé incite les chrétiens à lâcher Saddam et Bachar mais quel est leur sort aujourd'hui : la valise ou le cercueil ?

Hollande demande aux chrétiens de rester sur place mais dans le même temps propose 500 visas, cela rend le message confus.

Laurent Fabius disait « Nous allons faire des frappes ambiguës contre Daech » c'est à dire frapper indirectement la Syrie, c'est à ne rien y comprendre.

Nous avons classé les bons chrétiens d'Irak et les mauvais chrétiens de Syrie, les bons et les mauvais kurdes...

La France était la protectrice des chrétiens d'Orient mais sa politique est complètement brouillée, elle agit dans l'émotion, sur le court terme.

Nous avons agit contre Daech parce qu'au Kurdistan il y a du pétrole et beaucoup d’intérêts américains et israéliens menacés. Sans cela nous n'aurions pas bougé une oreille.

Nous avons incité ces pays à se libérer mais finalement nous les avons plongés dans le pré moyen-age, comment vont-ils pouvoir un jour vivre en paix ?

INTERVENTION 9 : Vers la partition du Moyen Orient ?

Frederic PICHON

La carte dessinée par le colonel Ralph Peters en 2006 montre le moyen orient idéal vu par les américains.

Il est prévu 3 zones en Irak : un Kurdistan central , une zone sunnite et un sud-est chiite.

La Syrie sera réduite fortement et redessinée.

Et les chrétiens dans tout ça, on les met ou ? Car ils n'ont pas une zone territoriale (un réduit) ou se concentrer.

Pour beaucoup, leur planche de salut c'est l'émigration.

Comment se fait-il que la République Française qui se veut laïque, qui renie à l'Europe ses racines chrétiennes se soucie de ces chrétiens qui ne sont pas occidentaux ? C'est surréaliste ! Est ce un reste de nos origines chrétiennes (qui sont orientales) qui resurgit !

En Turquie, il y avait 30% de la population qui était chrétienne au début du 20eme siècle, ils sont moins de 80 000 aujourd'hui. Donc, oui, l'histoire nous montre que c'est possible de supprimer toute une civilisation.

Mais qu'on se rassure il y a un bon stock de chrétiens Égyptiens et de chrétiens libanais donc non, tous les chrétiens ne seront pas éradiqués mais que de souffrances, que de questionnements. Faut-il rester ou partir et perdre sa langue, sa culture, sa terre ?

Ne les transformons pas en figurants du « Puy du Fou » pour faire bien avec les vieilles pierres !

Aidons les à vivre sur place pour ceux qui ont fait ce choix, en sécurité et surtout à s'instruire pour former la jeunesse de demain.

INTERVENTION 10 : Conclusion .

Marc FROMAGER

Directeur de l'AED

Un jour la guerre finira car on se lasse de faire la guerre. Ce jour là, il faudra qu'il y ait encore des chrétiens car beaucoup de musulmans se convertissent et il faut qu'ils puissent rencontrer des chrétiens à un moment ou à un autre pour leur poser des questions.

Pourquoi l'AED vient de débloquer 4 millions d'Euros pour les réfugiés d'Irak ?

Par souci humanitaire d'abord mais pas pour faire venir ces 125 000 chrétiens en France, on a distribué 70 visas depuis 6 mois !

Cet investissement c'est pour qu'ils puissent tenir pour des jours meilleurs, pour le jour ou la paix reviendra, pour le jour ou ce petit reste servira de noyau de redémarrage d'une Église qui, sans doute, à ce moment là deviendra numériquement plus importante que ce que l'on a connu jusqu'à aujourd'hui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Karibou
commenter cet article

commentaires