Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 04:28
En ce moment on entend beaucoup parler de l'université en France alors peut être pourrions nous parler de son équivalent au Canada. Etant donné que nous n'avons pas d'enfant dans le système, nous n'avons pas une vision de l'intérieur mais nous avons beaucoup d'amis qui sont en lien avec les universités.
Nous nous contenterons de donner quelques indications mais ce ne sera pas appronfondi du tout, il faut prendre avec beaucoup de réserves ce que vous lirez ci dessous.

Tout d'abord l'université est payante. Il faut compter entre 7000 et 15000 $ de frais de scolarité par an pour un canadien et il faut doubler la mise pour un étranger. Ceci ne comprend que les cours, auxquels il faut ajouter tous les frais complémentaires de vie. Pour cette raison tous les étudiants travaillent. Pour les étudiants étrangers qui n'ont pas le droit de travailler (pas de work permit), des emplois leur sont réservés à l'intérieur du campus afin de pouvoir subvenir à leur besoins. Pour les familles plus modestes, les enfants font une année de travail à temps plein pour mettre de côté avant leur entrée.

L'entrée à l'université se fait par la remise d'un dossier et une sélection comme pour une entrée dans une grande école. Il n'y a donc aucun automatisme pour les bacheliers. Les université les plus prestigieuses demandent un niveau de 80%-85%, les plus petites demandent 60%-70% dans les matières concernées par le programme choisi.

Le principe est un peu similaire à la France, c'est à dire que l'on choisit des modules et la sommes des modules permet d'acquérir une license (Bachelor) ou un Master.

Un élève peut changer de module dans les 3 premières semaines de cours s'il trouve que le cours et/ou prof ne sont pas intéressant.
Tous les professeurs sont évalués par leurs élèves.

La recherche :
Les universités sont de véritables centres de recherche Public/Privé. Nous avons un ami qui fait de la recherche sur les prothèses auditives. Il a créé une entreprise (cela se fait en 1 heure sur internet) et l'université le finance pour mettre au point son projet. Si le projet réussit, l'université dépose le brevet et lui touchera des royalties. Comment l'université fait-elle pour financer ? c'est le principe de la multiplication des projets. S'il y a 200 projets en cours dans une université, elle espère qu'il y en aura 1 qui sera le jackpot pour financer les 199 autres.
Les entreprises privées , notamment les laboratoires pharmaceutiques, investissent de grosses sommes d'argent dans les projets pour les aider à la mise au point de nouvelles molécules. Une université moyenne lève 300 millions de dollars de fonds par an.
Par exemple, dans mon entreprise, un chercheur de l'université agronomique mène un projet de remplacement du tabac par la noisette dans la région ouest de l'Ontario. Pour ce faire, il est venu dans notre usine avec un agriculteur et un représentant du ministère de l'agriculture afin de présenter son projet et obtenir un partenariat.
 
Voilà quelques caractéristiques des universités canadiennes qui sont des répliques mais en beaucoup plus modeste des universités américaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Karibou - dans Vie locale
commenter cet article

commentaires