Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 03:13
Vous connaissez bien maintenant les subprimes, ces prêts accordés à des gens non solvables mais dont la plus value de leur maison devait permettre de rembourser sans problème les sommes empruntées.
Cette vague est terminée, les contribuables ont remboursé les banques imprudentes et les maisons sont vides.

Mais voilà, il faut apprendre un nouveau mot "les prêts ARM ou prêts Alt-A" (adjustable rate mortgage)
Ce sont des prêts accordés à des gens solvables mais qui permettent d'acheter une maison au dessus de ses moyens.

Comment cela fonctionne ?
Contrairement aux prêts classique que nous connaissons et pour lesquels nous remboursons les intérêts et une partie du capital et qui s'achèvent lorsque tout le capital est remboursé,  pour les prêts ARM vous avez beaucoup de flexibilité car vous pouvez ne rembourser que les intérêts et aucun capital et même parfois moins que la totalité des intérêts.
Plus on laisse passer le temps, plus les mensualités augmentent car l'échéance arrive et on toujours la totalité du capital à rembourser. C'est un cercle vicieux et il faut bien un jour rembourser sa maison. Or, si la valeur réelle de la maison est inférieure au remboursement du prêt, le plus avantageux est d'arrêter de payer et de donner gratuitement la maison à la banque. Certains prêts ont comme clause que le don de la maison a valeur de remboursement intégral. D'autres se sont rendus compte que les banques ont tellement de défaut de paiement qu'ils ne lancent plus de procédures de recouvrement et se contentent de récupérer le bien pour le mettre aux enchères. On prévoit un taux de défaut de remboursement de 15-20% dans un an. Et l'augmentation constante du chômage ne va pas arranger les choses.





La bombe ARM
Le montant des prêts ARM est aussi élevé que celui des subprimes. Cela vient à peine de commencer, et nous aurons l'an prochain une nouvelle grande déferlante qui va durer 3 ans et mettra à genoux de nombreuses banques américaines. (Californie + Floride). Fin prévue en sept 2012


AUTRES PRETS
Les prêts commerciaux sont au moins aussi préocuppants que les prêts des particuliers. 500 milliards de $.
Le problème c'est qu'avec la titrisation, on ne sait pas où se trouve réllement la dette? est-elle aux UA ou bien est-elle dans les banques européennes qui ont acheté des produits US dans lesquels se trouvent cachés des dettes commerciales ?  Même chose pour les prêts ARM précédent : où sont-ils ? On a bien vu comment les banques françaises ont été malmenées par la crise des subprimes aux US.

La DETTE AMERICAINE
Enfin, il y a la gigantesque dette des plans de relance de la FED. Les USA ont besoin de trouver 2000 milliards de $ l'an prochain pour assurer la survie de leur économie sinon les USA doivent se mettre en faillite.
Pour trouver de l'argent la première solution c'est d'en emprunter aux autres. Le problème c'est que plus personne ne veut acheter des bons du trésor US à long terme car ils ont des doutes sur la santé future du pays. Les étrangers ont acheté seulement 120 milliards de bonds sur les 6 derniers mois. Les chinois préfèrent donc acheter de l'or, de l'acier et  des matières premières plutôt que des US$. Et dans le monde, ceux qui veulent acheter des devises vont plutôt se tourner vers l'Euro car la BCE est beaucoup plus raisonnable. Le cours de l'euro versus $ devrait se renforcer à court terme. Pire encore, les institutions privées, les caisses de retraite, les assurances ... vont vendre leurs bond du trésor pour récupérer de l'argent car elles sont en déficit ce qui va accroîte l'offre de bonds sur le marché.
 
La seconde solution c'est de faire tourner la planche à billets et c'est ce que fait la FED. Ceci n'est qu'une bombe à retardement car tous ces billets monopoly n'ont pas de contrepartie de valeur réelle, donc le billet vert va perdre encore plus vite de sa valeur. On entrera alors dans la phase de l'hyper inflation que les américains espèrent maintenir sous le cap des 20%. Quelques années à 20% étant un bon moyen de rembourser toute sa dette et de mettre sur la paille tous les épargnants américains.

CONCLUSION
Le système bancaire américain ne peut que tomber dans une grave recession fin 2009 et 2010 car il faut toujours finir par rembourser ses dettes un jour. C'est la même règle pour la France et pour l'Europe même si les excès étant moindre, les conséquences seront moindre.









Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Karibou - dans Economie
commenter cet article

commentaires