Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 19:05

Après de longs mois d'absence sur le sujet, faisons le point de l'économie.

 

ERREUR DE PREVISION

Contrairement à ce j'avais annoncé, les chutes boursières sur le Dow Jones et le CAC 40 ne se sont pas produites.Il était prévisible les banques de Wall Street auraient tout fait pour maintenir un cours suffisamment haut pour toucher les bonus fin 2009, mais je suis très surpris que cela se maintienne si haut en avril 2010. Certains analystes prévoient que la bourse va faire +20% sur 2010. 

Par la spéculation sur les taux d'épargne, les financiers continuent d'emprunter de l'argent à taux 0% a la FED et le placent en Australie sur des comptes rémunérés à 3-4% ce qui permet de gagner de grosses sommes en jouant uniquement sur les différences de taux de change.La planche à billets tourne à plein régime.

 

Je dois admettre que j'ai surestimé le lien entre la bourse et l'économie réelle. Les magiciens de Wall Street ont des leviers qui permettent de maintenir des cours élevés ... pour combien de temps encore ?

 

LA CRISE EST FINIE

Ceci n'est pas une affirmation de ma part mais le sentiment général.Tous les hommes politiques, les économistes,  les journaux économiques ...sont d'accord pour dire que la crise est bien derrière nous. Et le comportement des investisseurs, des entrepreneurs et des consommateurs va dans le même sens.

 

Je ne suis absolument pas convaincu de cela, je persiste et signe pour dire que le plus gros est devant nous.

 

 

LES PLANS DE RELANCE

Il faut reconnaitre que les plans de relance ont parfaitement fonctionné d'un point de vue PIB et moral des ménages. En effet les dizaines de milliards de dollars que chaque pays a mis sur la table pour faire repartir la consommation ont remis la machine àconsommer en route et quasiment tous les pays sont sortis de la recession et affichent de la croissance.

 

Les USA ont fait +2.2% au troisieme trimetre  et +6% au 4eme trimestre 2009. Une très belle remontée. La prévision est de +2.7% pour 2010.

La GB souffre beaucoup et après 6 trimestres en négatif, elle vient de publier un petit +0.3% au 4eme trimestre, c'est peu mais c'est positif.

La France a fait -2.2% sur 2009 mais avec un +0.6% sur le 4eme trimestre qui indique une reprise. La prévision est de +1.5% pour 2010.

 

 

LES DEFICITS PUBLICS

L'idée d'un coup de pouce c'est bien si cela permet de passer un creux et revenir à une situation saine. Par contre, si c'est pour maintenir artificiellement un train de vie qui va au delà des moyens des pays, c'est pire qu'autre chose car cela creuse encore plus les déficits. Or c'est exactement ce qui se passe : les déficits publics de tous les états sont en grande perte sans qu'une forte croissance permette d'espérer un retour à l'équilibre ou du moins atteindre le fameux plancher de 3% du PIB pour les pays membre de la zone Euro. La France a déjà annoncé un recul à 2014 ou 2015

 

La France : déficit 2009 = 8% du PIB et dette à 78% du PIB (64% avant la crise). La prévision est de monter la dette à90% du PIB dans les 2 ans. Il faut savoir que Maastrich impose 60% maximum.

Si on regarde le graphique ci dessous on voit combien chaque mois la France s'enfonce un peu plus dans le rouge.

On ne peut pas continuer ainsi indéfiniment. Pour combler ce trou, la France emprunte davantage ce qui augmente le poids des intérets de la dette et c'est le cercle vicieux. Les intérets de la dette de la France représente la totalité de l'impot sur le revenu.Ces deficits ne sont pas gérés uniquement au niveau de l'Etat mais également au niveau des régions qui elles aussi font face à de emprunts toxiques contractés dans les années précédentes.

 

 

budget-etat-france.PNG

 

 

 

L'Allemagne : Déficit de 3% en 2009, une prévision de 5% pour 2010 et 2011 et une dette à 80% du PIB en 2011. Beaucoup plus raisonnable que la France

 

Les USA : un déficit à 11% du PIB soit le plus haut niveau depuis 1946.Une dette à 92% en 2009 contre 55% avant la crise et au delà de 100% dans les 2 ans qui viennent.

Les USA se financent par la dette.

 

L'Espagne : un déficit à 11.5%

 

La GB : un déficit à 12% et une dette à 90% en 2009 contre une dette de 44% avant la crise. La GB est un pays qui a relancé son économie avec de la dette et qui doit maintenant mettre en place un programme d'austérité pour ne pas voir sa notation baisser. Les candidats aux élections ont annoncé le gel complet des salaires et la réduction des dépenses publiques.

 

 Le gros problème qui s'annonce c'est le risque de faillite non pas seulement des entreprises mais aussi et surtout des états. On a vu le cas du Dubai qui n'arrive pas à payer ses chantiers pharaoniques mais ce sera aussi le cas de petits pays comme l'Irlande qui n'a plus d'argent pour soutenir son système bancaire.Chaque Irlandais doit verser 2000 euros par an pour payer la dette.

Apres la Grèce on attend le Portugal, ;'Espagne et l'Italie pour la zone Euro, la Californie et la Floride pour les USA, La GB, et l'ukraine pour l'Europe non euro.

 

 

ECONOMIE REELLE

Voyons quelques indicateurs de l'économie réelle, ce sont eux qui donnent le vrai signal d'une fin de crise et nons le CAC 40.

 

LOGEMENT

Aux USA le logement reste a un niveau tres très faible.

 

maisons-USA.png

 

  La crise des prets immobiliers n'est pas terminée , et le nombre des prets non remboursés par les américains n'en finit pas de croitre :

taux-defaut-des-prets-USA.jpg

 

 

En FRANCE la situation est identique. Le graphique ci dessous est un peu ancien mais les derniers chiffres connus nous indiquent que nous sommes a -18% de mises en chantier sur les 12 derniers mois a un niveau de 290 000 ce qui nous ramène aux années 2000. Il faut savoir que le gouvernement estime a 500 000 / an le nombre de logements nécessaires pour satisfaire le manque de logements en France.

Il faut également souligner que ces mises en chantier sont favorisées par des taux d'emprunt extrêmement bas (ce qui ne va pas durer) ainsi que des mesures fiscales et d'aide aux primo-accessants qui vont s'arrêter dans les prochains mois.

Concernant les prix, c'est étonnant car il y a une reprise à la hausse du prix des logements alors que ceux ci sont vraiment hauts par rapport aux niveau des salaires.

 

 

maisons-france.png

 

 

 

VOITURES

 

Les ventes de voiture se portent très bien en France. En fait il s'agit des immatriculations et non pas des ventes. +17% a fin mars 2010. Cela est du a l'engouement de fin 2009 à cause de la diminution de la prime à la casse. On immatricule en mars les voitures vendues en décembre. Toyota est en grande difficulté à cause de ses problèmes de qualité et fait -20%. Par contre, Dacia avec la Logan et maintenant la Sandero fait un carton (+400% par rapport à 2009)

La Sandero est la 2eme voiture la plus vendue en France derriere la 207 mais pourrait bien devenir numero 1.

Dacia est le fer de lance pour sauver le groupe Renault.

 

En Allemagne où la prime a la casse a été stoppée en Septembre on observe une baisse de -4% en Janvier et une baisse de -27% en mars 2010. La diminution progressive de la prime à la casse est sans doute plus indolore mais les allemands sont rigoureux : 5 milliards de primes à 2500 euros c'est 2.5 millions de voitures et pas une de plus.

 

Aux USA, de très belles ventes en Mars 2010  (+23%) à cause d'une course aux rabais lancée par Toyota et suivie par les autres. Les remises sont de 3000$ sur un véhicule neuf avec prêt à 0%. Il faut dire que les mois précédents étaient très bas.

 

CAMIONS

 

Ce qui est intéressant pour suivre l'activité économique c'est de voir le nombre de camions de +5t vendus, car il n'y a pas d'effet primes gouvernementales.Les ventes de camions c'est depuis 10 ans entre 48 000 et 58 000. L'année 2008 fut bonne avec 57 000. Mais 2009 est une catastrophe avec 35 000 soit -40% versus année précédente. Et les premiers chiffres de 2010 ne sont guères meilleurs, encore plus bas que 2009. 

 

CHOMAGE

 

On peut considérer que l'on est sorti de la crise lorsque le chômage fait une baisse spectaculaire de -2%. Ce fut ainsi sur toutes les courbes des crises précédentes. Le risque de cette crise est que le chomage ne redescende que très lentement.Lorsque l'on sait que dans ces chiffres ne sont inclus que les personnes du groupe A , cela masque bien la réalité. Aux USA c'est pas mieux, on sort les personnes du système après 12 mois ce qui les exclue de la statistique, pratique ! On parle de 10% de taux de chômage, une valeur identique aux USA (graphique ci dessous).

Pour info, l'allemagne est à 8%, tous les pays de la zone Euro sont entre 8% et 10% sauf l'Irlande à 13% et l'Espagne à 20%. L'Espagne entame un plan d'austérité sévère avec le passage de la retraite à 67 ans.

 

 

 

chomage-USA.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Karibou - dans Economie
commenter cet article

commentaires

florence 13/04/2010 16:04


vive les dacia!