Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 19:13

Bonjour, 

 

Plusieurs personnes m'ont reclame une mise a jour sur l'economie aussi je vais vous donner un apercu de la situation aux USA en cette fin 2012.      

Quelques tableaux sont plus parlants que de nombreux discours.

Partout on entend dire que c'est bon, les USA c'est reparti comme en 14 !

La bourse tout d'abord :

 fredgraph-4.png

 

 

Ce graphique montre que toute la perte de la bourse de New-York a été récupérée puisqu'on est revenu au niveau d'avant la crise (la barre grisée représente la récession) .

En fait le niveau du Dow Jones n'a aucun rapport avec la valeur réelle de l'économie depuis maintenant pratiquement 10 ans.

Cela ne veut pas dire que les banques ont fait des pertes, car elles ont spéculé à la baisse et maintenant elles spéculent à la hausse donc à tous les coups elles gagnent. Les seuls qui laissent des plumes sont les petits porteurs qui ne peuvent pas lutter contre ces manipulations massives.

Qu'est ce qui dans l'économie américaine peut justifier le passage de 7000 points à 14 000 points : rien, absolument rien en économie réelle, que du vent !

 Ce qui valable pour la bourse américaine vaut tout autant pour les bourses du monde entier, les performances ne signifient plus rien.

 Il est toutefois exact de noter une relance de la consommation :

 fredgraph-18

La machine a consommer américaine est repartie ce qui est bon pour l'économie en principe, mais nous verrons que cette consommation se fait uniquement à crédit. 

Parmi les biens de consommation, on notera tout particulièrement les voitures qui sont bien remontées à près de 15 millions (achetées à crédit ou en leasing) :

fredgraph-16.png 

 

  Les importations ont repris au niveau d'avant crise ce qui permet de remettre les usines chinoises en route, de même les exportations américaines sont reparties (je vous fais grâce des graphiques). Par contre la balance est déficitaire car les américains importent plus qu'ils n'exportent ce qui creuse chaque année leur déficit un peu plus comme le montre le tableau ci dessous (120 milliards de perte par an) :

 

 fredgraph-8.png

Nous terminerons par le logement qui est un secteur important aux USA : 

fredgraph-14.png

 

Il y a une très légère reprise mais le marché reste très morose car les américains ne veulent plus se faire avoir. Si les logement est reparti c'est tout simplement parce que le gourvernement a donné l'ordre aux organismes de prêt hypothécaires (Freddie MAC) de prêter jusqu'a 40 milliards de $ par mois et ce de façon illimitée dans le temps. C'est donc la planche à billet qui tourne à fond pour relancer le secteur immobilier et obliger les américains à construire des maisons. C'est donc l'Etat qui est devenu l'incitateur à la consommation et à l'investissement car les banques ne sont plus intéressées à faire cela. 

Le graphique ci dessous est éloquent. C'est la quantité de prêts qui sont garantis par l'Etat. 

L' Etat a prêté en 2 ans 500 milliards c'est pas rien !

 fredgraph-3.png

 

    Profitons en pour jeter un oeil sur le prix des maisons, il est stable depuis la crise, pas de spéculation particulière : 

fredgraph-11.png

 

Maintenant il faut revenir à l'économie réelle, ce qui fait la richesse d'un pays. Ce sont des gens qui travaillent, qui produisent de la valeur ajoutée. Or le problème c'est qu'il y a de plus en plus de pauves aux USA. Il y a un programme qui vient en aide aux démunis pour leur donner des bons de nourriture. Il y a eu une accélération du nombre de demandeurs et fin 2012 il y avait 50 millions d'américains qui sont inscrits au "Food Stamp" sur 315 millions cela fait beaucoup de monde ! 

Il y a un nombre grandissant de chômeurs. Barack Obama a été dans l'obligation de trafiquer les chiffres pour se faire élire en passant juste sous la barre des 8 % mais cela ne peut absolument pas correspondre à la réalité, c'est impossible. 

 

fredgraph-9.png

 

 Les chômeurs ne sont plus inscrits sur les listes et pour améliorer les chiffres ces derniers mois, l'administration a embauché une quantité très importante de personnes àgées dans des poste administratifs divers selon graphique ci dessous : 

fredgraph-10.png

 

Par contre les 4 millions de postes perdus dans l'industrie suite à la crise n'ont jamais été récupérés. 

Les particuliers sont vraiment en grande difficulté. Beaucoup continuent à ne plus pouvoir payer leur emprunt pour leur maison à un niveau constant de 10%. Comme c'est l'Etat américain qui prête , tout le monde s'en fiche. 

fredgraph-19.png

Par contre, les banques se protègent et ne donnent plus de carte de crédit aux gens comme ca ils ont réglé le problème des découverts, le taux de défaillance n'a jamais été aussi bas depuis 20 ans !  : 

 

fredgraph-1.png

 

Pour faire marcher toute cette grosse machine, la FED continue a produire de la monnaie en pagaille sans compter : 

fredgraph-5.png

 

ce qui a pour conséquence directe que la dette des USA continue de grimper de façon vertigineuse et l'on voit que pendant la crise on a accélérer le processus pour relancer la machine en vain : 

fredgraph-6.png

 

CONCLUSION : 

La situation aux USA ne fait qu'empirer car on continue de produire de la dette , on continu faire de vivre au dessus de ses moyens, on continue de prêter aux gens pour les forcer à consommer des voitures et à construire des maisons mais on ne donne pas d'emploi. Pendant ce temps les grandes banques continuent d'engranger des profits insolents sur le dos des particuliers en pompant les fonds de pension pour se payer leurs bonus de fin d'année. 

 

Comment cela va t-il finir ? 

Je vous ai expliqué qu'en 2012 le principe de la course en avant ne pourrait pas durer très longtemps et qu'un jour il faudra bien payer l'addition. En réalité, les américains ont poussé leurs homologues japonais et européens à faire la même chose qu'eux. C'est ainsi que la BCE s'est mise à imprimer du papier EURO en quantités énormes pour sauver les banques et les états européens en faillite. Donc si tout le monde triche de la même façon le système s'équilibre. Pourtant un jour il faudra payer.

Il y a plusieurs scénarios possibles de sortie : 

Le premier, c'est que le système financier explose avec la faillite d'une grosse banque et on se refait une méga crise de 29, avec une hyperinflation à la clé.

Autre possibilité c'est qu'on continue encore pendant 10 ans à imprimer du papier monnaie comme le fit le Japon qui vient d'annoncer son 9eme plan de relance et qui ne sort jamais de la crise mais ne fait pas faillite pour autant. On voit les anglais faire eux aussi une bonne production de billets monoply. C'est le scénario actuel qui laisse croire que tout va bien et que la crise est derrière nous (dixit François Hollande) 

En discutant avec l'un des cadres supérieurs d'une grande banque, il me disait "le niveau des dettes est tellement élevé qu'il est certain que jamais cette dette ne sera remboursée. Il faudra que les pays endettés se mettent d'accord pour annuler leur dette de façon concertée pour éviter un chaos de type 1929. Cela signifie que du jour au lendemain tout ce que vous possédez vaudra 30%-50% de ce qu'il vaut aujourd'hui. Cela ferait un réequilibrage entre les pays riches et les pays pauvres instantané. Pour ceux qui n'ont déjà plus rien, cela ne fera pas de différence. 

La guerre est une solution classique. Soit une guerre mondiale soit des guerres civiles. Les USA ont intérêts à des petits conflits en Europe. A force d'imposer des plans d'austérité qui ne débouchent sur rien mis à part du chômage, on va bien finir par les faire descendre dans la rue pour casser des voitures. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Karibou - dans Economie
commenter cet article

commentaires