Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 15:06
La nouvelle est tombée, le déficit de la France a passé le cap des 100 milliards en 6 mois.

Le budget 2009 voté par l'assemblée avait prévu un déficit budgétaire de -50 milliards à décembre 2009.
Le résultat de Juillet est de -109 milliards. Petite erreur d'estimation de l'ampleur de la crise par nos politiques !
A ce train là je n'ose imaginer le résultat de fin 2009, car personne ne parle d'une reprise fracassante qui pourrait inverser fortement la tendance.  Le ministre du budget annonce -130 milliards pour fn décembre soit 20Md supplémentaires. Cela me semble encore sous estimé. 







Pourquoi sommes-nous en déficit ?
Pas tellement pour un problème de dépenses car elles n'ont progressé que de +5% sur un an passant de 270 Md a 280 Md soit 10 Md de plus qui correspondent au différents plans d'aide du gouvernement.
C'est avant tout un problème de recettes : Les recettes habituellement autour de 230 Md en année glissante sont tombées à 180 Md soit un trou de 50 Md sur 6 mois.
Dans cette perte, 10 Mds sont imputable à des plans d'allègement de charges accordés par le gouvernement dans le cadre de la crise. Au delà de cette aide, on observe -14% de TVA  mais surtout -80% d'impôts sur les sociétés. L'an passé à la même date l'état avait touché 28 Mds d'IS contre 3Mds cette année. Signe que les entreprises ne vont pas bien.


Rappel sur les recettes :
Les recette de l'état c'est
  • 130 Md pour la TVA
  • 50 Md impots sur le revenu
  • 50 Md impots sur les sociétés
  • 15 Md de taxe pétrolière
  • 20 Md autres recettes

Rappel sur les dépenses :
Quels sont les principaux postes de dépenses de l'état :
Education nationale = 60 mds
Intérêts de la dette publique = 45 Mds
Defense nationale = 35 Mds
Recherche et enseignement supérieur = 23 Mds

L'état ne peut pas faire grand chose sur les dépenses car plus de moitié servent à payer les salaires et les retraites des fonctionnaires or on ne liciencie pas de fonctionnaires en principe (la Californie est contrainte de le faire).
Par contre, en ne remplaçant pas un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite, l'état a économisé -1.3% du poste salaires versus 2008.

Conséquences du déficit ?
Si l'état dépense plus qu'il ne gagne, il a 2 solutions :
  • créer de nouveaux impôts
  • emprunter de l'argent
C'est la seconde solution qui a été choisie car les français sont déjà très fortement imposés et trop d'impôt tue l'économie.Cela signifie augmenter la dette publique.


La DETTE PUBLIQUE

C'est l'impôt de demain, car un jour il faudra bien payer notre dette.





La dette de la France est de 1407 milliards au moment où j'écris cet article ce qui représente 20 000 euro de cadeau fiscal que chaque enfant reçoit à la naissance . Il est amusant de voir la dette évoluer en temps réel sur le lien ci contre :

DETTE EN TEMPS REEL


Cette dette qui représentait 20% du PIB en 1980, représente 75% actuellement (prévu 66% dans le budget 2009).
Le ministre du budget prévoit 88% pour 2012 mais nous serons largement au delà des 100%. On commence à atteindre là des seuils maximum avant le surendettement. Dans très peu de temps, la totalité des impôts sur le revenu des français servira à payer les intérêts de la dette. En allant trop haut, le pays est contraint de ne produire que pour payer des intérêts.

Taux interêt :
Les taux étaient très bas ces dernières années ce qui a maintenu la dépense aux alentours de 40 Mds mais attention, les taux viennent d'augmenter fortement ces derniers mois ce qui devrait conduire à ajouter au moins 10 Mds de plus pour le remboursement des intérêts de la dette en 2010 auxquels il faut ajouter les 5 Mds créés par l'augmentation de la dette elle même. Chaque point d'intérêt supplémentaire c'est 10 Md de dépenses en plus.


Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Karibou - dans Economie
commenter cet article

commentaires